Les Présidents des Communautés de communes Pays de Fénelon et Sarlat -Périgord Noir ont donné un accord de principe pour une réflexion envisageant le financement du bâtiment d’un futur abattoir par les collectivités permettant, d’une part, de garantir un taux de subvention maximum, et, d’autre part, d’accompagner un projet de développement économique porteur pour la filière agricole.

Il existe peu d’outils d’abattage et de découpe de volailles sur le territoire : la Coopérative Sarlat Périgord Foie Gras (Coopérative SPFG) qui produit et commercialise 47 000 oies et 9800 canards par an et quelques 70 producteurs indépendants qui pour certains transforment et vendent en direct leurs productions. La coopérative a, de longue date, un projet de construction d’un abattoir en lien avec L’Etablissement et Service d’Aide par le Travail (Esat) de Prats de Carlux.

De leur côté, des producteurs ont sollicité la Chambre d’Agriculture (Antenne de Sarlat) pour faire part de leurs contraintes au sujet de l’abattage liées à des besoins d’investissement pour moderniser les installations et des difficultés d’organisation.

Fort de ce constat, la Chambre d’Agriculture a réuni l’ensemble des acteurs locaux (Elus, producteurs, représentants de l’Etat du Département et de la Région, l’ESAT) pour évaluer l’opportunité d’un tel projet pour le territoire et organiser plusieurs visites de terrain.

Benoît Secrestat, vice-président délégué à l’emploi et au développement économique a participé à ces rencontres. Pour lire son interview, consultez le n°5 de la Lettre de la CCSPN.