Les ambroisies constituent un enjeu de santé publique compte tenu à la fois de leur pollen hautement allergisant pour l’homme et de leur fort potentiel d’envahissement. À titre d’information, un pied d’ambroisie peut produire annuellement des milliers de grains de pollen pouvant affecter les personnes allergiques, et des milliers de semences formant autant de nouveaux pieds d’ambroisie prêts à se développer les années suivantes. En Dordogne, des quantités significatives et croissantes de pollens d’ambroisie sont détectées chaque année.

Face à la prolifération de ces espèces, il convient de mettre en œuvre une stratégie d’éradication axée sur des mesures de prévention et de lutte contre les ambroisies.

C’est pourquoi un arrêté préfectoral relatif à la lutte contre les ambroisies et prescrivant leur destruction obligatoire vient d’être pris pour le département de la Dordogne. Cet arrêté préfectoral précise notamment les modalités d’action visant à prévenir et lutter contre ce fléau, en privilégiant l’élimination non chimique de l’ambroisie sur les lieux de prolifération, à savoir les parcelles agricoles, les espaces publics, les ouvrages linéaires, les zones de chantiers.

Consulter l’arrêté préfectoral