Les bâtiments résidentiels représentent 44% des consommations d’énergie (1er poste) et 24% des émissions de GES (2ème poste) sur le territoire.

La CCSPN comprend 9 578 logements dont 7 913 résidences principales. Selon la modélisation de l’AREC la consommation moyenne par résidence du territoire est élevée (26 000 kWh EF/an). Elle est supérieure aux ratios départementaux et régionaux. L’explication de ce ratio se trouve certainement dans la typologie des logements. En effet sur le territoire 75% des logements sont individuels et la majorité correspondent à de grandes habitations de plus de 5 pièces.

Le chauffage constitue l’usage le plus consommateur (135 GWh/an).

 

Notre enjeu :

 

→ Améliorer l’empreinte écologique des bâtiments publics et privés et lutter contre la précarité énergétique.

 

Les actions de l’axe 1 :

 

1 : Soutenir la rénovation énergétique de logements et la construction de qualité auprès des habitants

→ Mettre en place un programme d’amélioration de l’habitat

→ Lutter contre la précarité énergétique

→ Accompagner les habitants à diminuer leurs consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre de leurs logements

 

2 : Réduire les émissions GES et la consommation énergétique du patrimoine public

→ Améliorer la connaissance des consommations des bâtiments et le suivi

→ Définir un programme de rénovation de qualité du parc public

→ S’engager sur des constructions exemplaires

→ Créer une cellule technique d’accompagnement au développement de projets publics

→ Viser une performance environnementale de l’éclairage public

 

3 : Mettre en place les conditions nécessaires aux professionnels pour la mise en oeuvre des rénovations et constructions de qualité

→ Mettre en œuvre le programme FACILARENO (rénovation énergétique globale complète par groupement d’entreprise formé en chantier réel) Consulter le programme Facilareno

→ Former des professionnels

→ Mettre en avant les professionnels engagés dans des démarches vertueuses et des matériaux biosourcés